lundi 5 décembre 2011

Anouar Brahem Trio "Astrakan Cafe", un bien joli album

Un nouvel album cette semaine sur Jazz, Swing, Manouche radio, une pure beauté mêlant les sons de différentes cultures.




Et ce grâce à diverses collaborations (Jan Garbarek, John Surman et Dave Holland, Manu Dibango, etc.), la figure bienveillante de Manfred Eicher (big boss du label ECM), un jeu virtuose et singulier.
Tout cela apporte au joueur de oud Anouar Brahem une crédibilité artistique dépassant largement le cadre imparti jusqu'alors à son instrument.

Les quatorze joyaux qui composent "Astrakan Café" ménagent autant d'atmosphères sereines, méditatives, hors temps et modes, aux confluents des mélodies du Maghreb : une musique du (des) monde(s) de Brahem, bien loin des clichés "carte postale" dont la world music s'abreuve. La discrétion des tons et l'équilibre précieux des nuances donnent à cet album un parfum d'éternité. Évidemment appréciable par les temps qui courent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire